Informations

Camp de formation « Skippers et seconds » du 13 au 20 août 2011, reservé aux skippers et second de l’association.

nous avons organisé un camp de navigation en Bretagne destiné exclusivement aux skippers, aux futurs skippers et aux seconds de l’Association pour un prix qui devait convenir à tous les budgets.

Le but de cette action était une navigation à voile dans les eaux de la Bretagne et de la Manche, afin de faire des expériences de navigation en composant avec les marées et les courants et d’accomplir des milles pour ceux qui sont en train de faire leur permis B. Le camp se voulait « marin » mais néanmoins très jovial. Il devait également être perçu comme une reconnaissance envers nos fidèles amis skippers et seconds qui forment  avec leur engagement une équipe indispensable pour pouvoir organiser nos camps de Rêves-sur-Mer.

Pour ce faire, l’Association Jean-Paul Baechler a loué 3 bateaux : 2 Dufour 385 (aux jolis noms bretons de « Ardich II » et de « Diarch II ») ainsi qu’un Dufour 45 « Etoile du Trogor ». Durant le printemps 2011, les 3 équipages se sont formés. Chaque équipage prenait soin d’organiser le voyage ainsi que leur  caisse de bord. C’est alors que les 16 participants se sont trouvés à St. Malo, ville des Corsaires, le samedi matin 13 août pour la prise en main des bateaux. Très vite les quartiers étaient pris, les bagages déchargés et des travaux importants accomplis sous une pluie bretonne ; comme par ex. ravitailler la cuisine et la cave, le tout par des pontons parfois accessibles tout droit et parfois avec une descente de 45°. Cela n’a rien à voir avec le nombre des bouteilles de vin, les marées de St. Malo sont toujours aussi impressionnantes. Le départ était donné le dimanche matin tôt avec la première marée haute pour atteindre notre premier port d’escale « St Hélier Harbour » sur l’île de Jersey, que nous avons rejointe dans l’après-midi. Cela nous permettait de faire notre première promenade « very British » sous un ciel devenu estival. C’était également l’occasion de boire une première bonne bière anglaise.

Les marées et les courants favorables nous ont obligés à partir très tôt lundi matin. La récompense: un lever de jour magnifique avec un soleil qui peignait le temps dans des couleurs sublimes. Après un passage quelque peu laborieux du Raz de Sein, ou cap de la Hague, nous avons changé notre destination pour Cherbourg, afin de permettre à

tous les membres éprouvés des équipages de reprendre des forces et de se reposer un peu. Port militaire désaffecté, mais toujours très impressionnant.

Après cette longue journée, l’étape suivante nettement plus courte pour rejoindre l’île d’Alderney ou Aurigny était la bienvenue. D’autant plus que pour profiter ou mieux des courants, il était conseillé d’attendre midi pour le départ.

A Alderney, la météo nous a montré, que naviguer dans les eaux anglaises pouvait également signifier brouillard, humidité et fraîcheur. Soirée cosy et repas soigné dans les carrées des bateaux amarrés aux bouées.

Mercredi matin tout était oublié, le soleil de retour et la navigation sous spi gentille dans des courants porteurs mais très impressionnants jusqu’à St Peter’s Port à Guernesey. Dans ce port très vivant et plein de trafic nous avons dû nous amarrer à des pontons flottants dans l’avant-port et prendre le taxi boot pour aller à terre. Jeudi matin à 3 heures le départ était donné pour l’archipel des îles de Chausey. Départ avec la marée basse pour profiter des courants porteurs pour toute la matinée.

Inscription remarquable dans un des livres de bord: 0310, largué les amarres; 0311, échoué; 0450, déséchoué. Après-midi le dessert de la semaine, baignade et bronzage ou mouillage bucolique de Chausey.

Il restait le vendredi pour revenir à St-Malo sous moteur dans une mer d’huile et sous un ciel lourd et chaud. Dans la soirée les bateaux étaient rendus mais restait à notre disposition pour y passer la nuit, ce qui a permis de faire un dernier souper avec toute l’équipe à St. Malo intramuros.

Bilan: Magnifique semaine de navigation, mer impressionnante avec ces marées, en gros 270 milles parcourus, excellente ambiance, tout le monde sain et sauf.

Il nous reste maintenant à refaire cette expérience .